CBD vs. THC: Quelle est la différence entre le CBD et le THC ?

CBD Pure Extract plante de CBD différence entre CBD et THC

Le CBD et le THC sont des substances qui portent souvent à confusion. Et pourtant, ce sont deux cannabinoïdes bien distincts que l’on retrouve notamment dans la plante de Cannabis Sativa.

Dans cet article, on vous explique en quelques points comment différencier le THC du CBD tant au niveau de leurs propriétés que de leurs effets sur l’organisme. On abordera donc :

  • Les différences majeures entre le CBD et le THC
  • Ce que sont les cannabinoïdes et à quoi ils servent
  • Les effets du CBD sur l’organisme
  • Comment profiter uniquement des vertus du CBD sans les effets du THC

Les différences majeures entre le CBD et le THC

Le CBD et le THC font partie de la famille des cannabinoïdes. Ils sont composés d’une centaine de molécules différentes donnant leur particularité à chaque variété de plantes dont ils proviennent. Les cannabinoïdes les plus étudiés et dont nous connaissons les effets sur la santé sont le cannabidiol, plus communément appelé CBD et le THC (tétrahydrocannabinol).

La grande différence que l’on retrouve entre ces deux cannabinoïdes se situe au niveau des effets que ces molécules provoquent sur l’organisme. L’un aura des effets psychoactifs, l’autre non. Le CBD est le cannabinoïde le plus connu pour ses vertus thérapeutiques sur l’organisme. C’est devenu un ingrédient de plus en plus courant dans de nombreux produits de santé, de cosmétiques et de bien-être. L’un des atouts majeurs du CBD est qu’il est dépourvu d’effets secondaires et indésirables. Contrairement au THC, il n’engendre aucune dépendance. Le THC est lui une substance psychotrope qui contribue à modifier l’état de conscience en provoquant un changement d’esprit. Il aura des effets enivrants et donnera cette sensation de « planer», d’euphorie et de se sentir «high». À l’inverse, le CBD agit plutôt en calmant le système nerveux.

Le seul point commun qu’ont ces deux substances se situe au niveau de leur composition chimique qui est identique. En revanche, les organisations spatiales de leurs atomes ne sont pas les mêmes. C’est cette différence qui sera à l’origine des divergences entre le CBD et le THC. Ils ne se lieront pas aux mêmes récepteurs dans l’organisme et provoquent donc des effets bien distincts l’un de l’autre.

Concrètement les cannabinoïdes, c’est quoi ?

Les cannabinoïdes sont un groupe de substances chimiques que l’on retrouve par centaine dans les plantes, notamment dans le Cannabis. En réalité, les cannabinoïdes végétaux sont appelés des phytocannabinoïdes. Les mammifères (nous compris) sécrètent également des cannabinoïdes appelés « cannabinoïdes endogènes ». 

Mais à quoi servent-ils ? Notre corps est doté d’un système endocannabinoïde. Celui-ci agit de façon à maintenir notre organisme en équilibre, quelles que soient les contraintes externes. C’est ce qu’on appelle l’homéostasie. Le système endocannabinoïde régule donc des fonctions biologiques essentielles telles que le sommeil, l’appétit, le métabolisme, le système de la douleur, le développement neural, la fonction cardiovasculaire, l’inflammation, l’immunité, l’humeur, le stress et encore quelques autres processus physiologiques et physiopathologiques.

En conclusion, notre corps produit déjà naturellement des endocannabinoïdes pour lui permettre de garder son milieu interne en équilibre. Il n’y a donc aucun mal à consommer des produits à base de cannabinoïdes.

Les effets du CBD dans notre organisme 

Les cannabinoïdes sont donc des molécules qui interagissent avec le système endocannabinoïde qui peut lui-même influencer de nombreux processus dans notre organisme.

Les endocannabinoïdes produits naturellement par notre corps et les phytocannabinoïdes (venant de la plante) réagissent au même type de récepteurs appelés CB1 et CB2 répartis dans tout notre corps. Ces récepteurs ont la capacité de modifier les messages envoyés à notre cerveau. La prise de CBD va activer les récepteurs CB1 et CB2 qui sont eux-mêmes connectés au système nerveux central. Par conséquent, ces récepteurs peuvent atténuer l’intensité de l’activité neuronale en brouillant les signaux des cellules nerveuses responsables de la douleur, du stress et aussi des inflammations. 

Dès lors, consommer des produits à base de CBD tels que des gélules ou des fleurs, permet de jouir pleinement des effets positifs et relaxants du CBD sur l’organisme.

Le CBD et ses bienfaits

De manière générale, le CBD possède de nombreux usages thérapeutiques permettant d’améliorer l’état mental et physique de l’organisme. D’un point de vue médical, il peut être utilisé à des fins thérapeutiques pour participer au rétablissement de certaines maladies.

  • Soulage la douleur et les inflammations :
    Les propriétés anti-inflammatoires du CBD s’avèrent très efficaces. Elles réduisent la sensation de douleur de certaines maladies comme : le diabète, la Sclérose en plaques, le cancer, le sida, le Parkinson, la fibromyalgie, les accidents cérébrovasculaires, les douleurs chroniques neurogènes, musculaires ou encore des patients souffrant de rhumatismes comme l’arthrose et l’arthrite. Le CBD agit comme un analgésique, améliorant considérablement le bien-être des personnes souffrant de ces maladies.
  • Réduit les troubles du sommeil et les insomnies :
    Grâce à son pouvoir relaxant et décontractant des muscles, le CBD réduit le stress et les douleurs chroniques. Cela se traduit par une amélioration considérable de la phase d’endormissement et offre un sommeil plus profond et plus relaxant.
  • Améliore l’humeur et réduit les symptômes de stress, d’anxiété et de dépression :
    Le CBD permet d’améliorer les troubles anxieux de toutes sortes. En atténuant l’intensité de l’activité neuronale, il permet d’agir sur des états dépressifs légers à modérés (stress, anxiété, dépression, paranoïa, crise d’angoisse,…).
  • Aide au sevrage des addictions (nicotine, alcool, ou autres drogues) : En réduisant le sentiment d’anxiété, le CBD permet de calmer partiellement ou totalement la sensation de manque d’une personne dépendante (cigarettes, alcool, morphine, cocaïne). Il permet de retrouver un esprit plus apaisé et d’améliorer la capacité de concentration.
  • Régule l’appétit et réduit les nausées :
    Le CBD peut jouer un rôle dans le contrôle de l’appétit et de la digestion. Par conséquent, il peut aider des personnes atteintes de troubles du comportement alimentaire comme l’anorexie et la boulimie. Il soulage également les symptômes générés par les traitements anticancéreux en réduisant les nausées et vomissements causés par la chimiothérapie.
  • Améliore la concentration et la mémoire :
    En s’associant à la dopamine (produite par le cerveau), un neurotransmetteur en charge de la mémoire et de la concentration le CBD permet d’améliorer la concentration et de se sentir davantage stimulé.
  • Aide à prévenir la croissance de micro-organismes nocifs et à combattre ceux déjà existants :
    Certaines études ont démontré l’action du CBD comme substance active sur le cancer. Les cannabinoïdes CBD et THC, auraient le pouvoir de réduire la taille des tumeurs et des cellules cancéreuses. Attention, le CBD ne « soigne » pas le cancer malgré ses effets positifs sur les cellules métastatiques. De nombreuses études cliniques doivent encore être réalisées afin d’en savoir plus sur son efficacité.
  • Aide dans le traitement des maladies neurodégénératives :
    Le CBD s’est avéré extrêmement efficace contre certaines maladies neurodégénératives dont la sclérose en plaques, le Parkinson, l’Alzheimer, la maladie de Huntington et des accidents vasculaires cérébraux. Il contribue au rétablissement des personnes malades en réparant, protégeant les cellules nerveuses de l’apparition de plaques séniles et favorisant le renouvellement des neurones.
  • Diminue de moitié la fréquence des crises d’épileptiques :
    Certaines études ont prouvé l’efficacité du CBD sur les patients souffrant de syndromes d’épilepsies infantiles tels que le Syndrome de Dravet et de Lennox-Gassaut. Le cannabidiol va se fixer sur les récepteurs liés au système nerveux et modifier le message envoyé au cerveau de sorte à réduire l’activité chimique à l’origine du déclenchement des crises.

Mais comment profiter uniquement des vertus du CBD sans les effets du THC ?

Le CBD que l’on retrouve dans les produits de Pure Extract CBD comme dans les huiles, est issu d’une autre plante que le Cannabis. Il est issu du chanvre, une plante qui produit davantage de CBD et dont la teneur en THC est inférieure ou égale à 0,2%. Le chanvre est une plante aux multiples facettes de la même famille du Cannabis, mais qui ne possède ni les mêmes propriétés ni les mêmes caractéristiques physiques. 

Le chanvre se distingue par ses longues tiges pouvant atteindre jusqu’à 3 mètres, ses feuilles sont minces et moins denses. La différence majeure entre ces deux cousins se situe donc au niveau de leurs fleurs et de leurs feuilles.

Le Cannabis, aussi appelé « chanvre récréatif » ou « chanvre indien », possède des fleurs et des feuilles recouvertes d’une résine contenant des traces de composé psychoactif : le THC, d’une teneur de 20 à 40%. 

Le chanvre industriel quant à lui, n’en possède qu’une infime partie, soit 0,2%, et est connu pour sa riche teneur en cannabidiol (CBD) aux propriétés relaxantes et aux effets positifs sur la santé. C’est pour cela que CBD Pure Extract se fournit auprès d’agriculteurs de chanvre afin de créer des produits ayant une haute teneur en CBD et une infime part de THC. Cela permet de profiter pleinement des effets bénéfiques du CBD.

Les formes de consommation du CBD sont diverses et variées, vous pouvez en consommer sous forme de fleurs, résines (haschisch), cosmétiques, huiles, produits alimentaires, etc. Étant donné que les produits à base de CBD ne contiennent pratiquement pas de THC et ne rendent pas stone, il est autorisé et légal d’en consommer dans la plupart des pays européens.

Vous l’aurez compris, le cannabidiol est une molécule qui regorge d’atouts. Le CBD est encore très étudié dans le domaine de la santé et on espère qu’il dévoilera bientôt tout son potentiel pour contribuer pleinement à l’avenir de la médecine.

5/5 - (1 vote)