Qui a le droit de vendre du CBD en France ?

Devenir vendeur de CBD en france

Mise à jour du 03/01/2022:

La loi française étant en évolution à ce sujet, il ne serait plus possible depuis le 31 décembre, de vendre les fleurs cbd ainsi que ses feuilles, à l’état brut ou mélangés à d’autres produits. Un recours a été déposé. Le conseil d’état devrait se prononcer le 7 janvier sur l’interdiction.

————-

Le cannabidiol, couramment appelé CBD, est l’un des principaux cannabinoïdes pouvant être extraits du cannabis. Disponible sous différents formats et utilisé à des fins thérapeutiques, il possède de nombreux effets bénéfiques sur la santé physique et psychique. Légal, ce dérivé n’a aucun effet psychotrope à l’inverse du THC ou tétrahydrocannabinol. Sa consommation ne modifie pas la perception. Pour cette raison, vendre du CBD est tout à fait autorisé en France. Pour autant, cela reste strictement règlementé. Il faut notamment respecter un certain nombre de règles et suivre quelques démarches.

Les règles à respecter pour vendre du CBD

En théorie, tout le monde est autorisé à vendre du CBD dès lors que l’ensemble des conditions imposées par la loi sont respectées. Elles ont pour buts d’organiser le marché d’une part, et de prévenir la vente légale de produits stupéfiants d’autre part. Tout d’abord, le CBD et ses produits dérivés doivent être exempts de THC. La molécule de TCH peut être responsable du développement de schizophrénie chez les adolescents prédisposés, ainsi que de modifications de la réflexion et des comportements.

Par ailleurs, pour être accepté, il est impératif que le CBD provienne d’un type de cannabis précis, le Sativa L. Cette variété ne contient que 0,2 % de THC, un faible taux qui peut être éliminé au cours du procédé d’extraction. Toute autre plante est considérée comme illégale. C’est pourquoi il faut faire appelle à un fournisseur en CBD responsable. Ensuite, il faut que le CBD soit extrait des tiges et des racines. Pour cause, le THC que contient le Sativa L se trouve dans ses feuilles et ses fleurs.

Devenir vendeur de cbd

 

Les contraintes pour ouvrir un point de vente

Pour vendre du CBD, vous n’avez qu’à ouvrir un magasin de vente de produits à base de cannabidiol. Cela n’est pas soumis à des mesures spéciales ou une démarche administrative particulière. À l’heure actuelle, la vente de CBD et de ses produits dérivés est d’ailleurs assurée par quatre principaux types de magasins. Il s’agit des boutiques spécialisées, des herboristeries, des pharmacies ainsi que des bureaux de tabac et boutiques de cigarette électronique. Toutes ces boutique font appel à des grossistes en CBD

Quel que soit le type de point de vente choisi, il faut toujours s’assurer au préalable que les produits proposés respectent la règlementation en vigueur. Le cas échéant, il est recommandé de suivre une formation dans le domaine pour éviter tout problème avec la loi. Il est aussi important de savoir que les vendeurs de CBD ne sont pas autorisés à faire la promotion de ses vertus thérapeutiques pour ne pas inciter à la consommation de cannabis.

Les clients à qui vendre des produits à base de CBD

Vendre du CBD implique en premier lieu de connaître parfaitement ses différents effets. Cela permet d’accompagner efficacement les consommateurs aussi bien pour les modes d’utilisation que pour la dose. Même si le cannabidiol est bénéfique pour la santé en général, il est susceptible de provoquer des effets indésirables sur des patients souffrant de maladies chroniques. Il en est ainsi des maladies cardiovasculaires et des problèmes artériels.

De même, la consommation de CBD est contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes. Il revient au vendeur de se renseigner sur l’état physiologique de ses clients afin de bien les orienter. Cela est essentiel pour prévenir d’éventuelles complications et garantir une consommation saine. Si le cannabidiol n’est pas considéré comme un médicament, il demeure un produit actif. Ainsi, il faut toujours être bien renseigné pour pouvoir conseiller.