Quel statut faut-il avoir pour vendre du CBD légalement en France ?

Quel statut legal pour vendre du CBD en France

Beaucoup d’entrepreneurs aspirent de nos jours à devenir revendeur CBD, attirés par la croissance rapide du marché des produits à base de cannabidiol. En effet, le nombre des consommateurs de ce cannabinoïde issu du chanvre progresse de plus en plus. À l’inverse du tétrahydrocannabinol ou THC, il n’a pas d’effet psychotrope, donc légal. Pour preuve, dans les pays où le marché est développé, au moins 15 % des habitants ont déjà consommé des produits dérivés. Selon les estimations, ce chiffre va atteindre les 30 % dans les cinq ans à venir. De ce fait, devenir revendeur CBD constitue une idée d’affaire qui peut rapporter gros. Ses vertus étant désormais scientifiquement reconnues, le CBD est en train de gagner ses lettres de noblesse. Dans l’Hexagone, le marché des produits à base de cannabidiol affiche un important potentiel de croissance. Vous désirez devenir un revendeur de CBD ? Découvrez dans cet article toutes les démarches à effectuer pour pouvoir exercer votre activité en toute légalité.

Comment commercialiser du CBD ?

Avant de connaître quel statut pour vendre du cbd et devenir revendeur CBD, il est crucial de vous renseigner au préalable sur la réglementation en vigueur. Ce qui évite l’arrêt de votre activité.

Bref rappel de la législation sur le cannabidiol

Pour devenir revendeur cbd en France, il faut maîtriser la législation qui régit cette activité. S’il n’est pas considéré comme illicite, le commerce du cannabidiol et de ses produits dérivés est strictement réglementé. Le taux maximal de THC admis est de 0,2 %. Tant que vous ne dépassez pas ce seuil, vous pouvez exercer votre activité en toute liberté. Par ailleurs, pour revendre du cbd en toute légalité, celui-ci doit provenir des graines de chanvre. Il ne faut donc pas utiliser des fleurs ou des feuilles de cette plante pour l’extraction de ce cannabinoïde.

Différents statuts pour l’ouverture d’un magasin

Pour vendre du cbd sur les marches, il vous faut un statut clair. En effet, devenir revendeur CBD en toute légalité implique des contraintes. Vous pouvez développer votre activité dans le cadre d’une micro-entreprise ou d’une EURL si vous êtes seul. Les statuts de SAS et de SARL conviennent si vous êtes plusieurs.

Statut à privilégier pour un magasin de CBD

Que vous projetiez de devenir revendeur cbd en ligne ou d’ouvrir un magasin physique, le statut de SASU est l’option indiquée. La société par action simplifiée unipersonnelle nécessite une déclaration auprès de la chambre de commerce. En parallèle des produits dérivés au CBD, vous pouvez exploiter d’autres produits de bien-être.

Quelles sont les options possibles pour devenir revendeur de CBD ?

Pour devenir revendeur CBD, il est nécessaire de travailler avec un grossiste cbd de confiance pour approvisionner votre commerce. Il faut aussi accomplir les démarches administratives requises.

Deux structures au choix

Pour vous lancer dans le commerce des produits à base de cannabidiol, deux choix s’offrent à vous. La première option est de vous affilier à un réseau de franchise cbd. La seconde option est d’ouvrir un magasin de cbd sans franchise, autrement dit en votre nom propre. Devenir revendeur CBD en tant que franchisé présente plusieurs avantages. Vous bénéficiez d’une assistance personnalisée en ce qui concerne la réalisation d’étude de marché, l’élaboration du business plan et les formalités administratives.

Base d’une boutique CBD

Comme pour n’importe quelle activité de commerce, la rentabilité d’une boutique de CBD dépend à la fois de vos offres de produits et de service. Il est recommandé d’avoir une parfaite connaissance de tous les produits proposés dans votre magasin. Vous devez aussi choisir un bon fournisseur de CBD. Ainsi, vous pouvez vendre les produits efficacement et informer votre clientèle sur les modes de consommation. Votre chiffre d’affaires de